Mémoires d'Ici - Dossiers web - MARGUERITE GOBAT Le pacifisme au féminin

MARGUERITE GOBAT
Le pacifisme au féminin

Marguerite Gobat est une figure méconnue du pacifisme. Pourtant, à l’instar de son père Albert Gobat, Prix Nobel de la paix en 1902, elle a lutté toute sa vie, très concrètement, en faveur de la paix. Active dans les organisations pacifistes féminines, tant sur le plan international que national, elle servit aussi ses idéaux comme journaliste et éducatrice.

 

On peut distinguer trois formes d’engagement chez Marguerite Gobat. La première correspond à la période où elle fut la plus proche collaboratrice de son père. La mort de celui-ci en 1914 marque le début de son cheminement personnel, d’abord dans les associations féminines, puis dans les milieux de l’éducation. Il n’y a toutefois pas de rupture chronologique ou idéologique entre ces deux derniers aspects, car l’éducation, tout comme la lutte pour les droits des femmes à laquelle elle était aussi très attachée, étaient pour Marguerite Gobat un moyen de promouvoir la paix. Les documents remis à Mémoires d’Ici ont permis la création d’un fonds Marguerite et Albert Gobat Voyez également l'article que Mémoires d'Ici lui consacre dans le no 64 de la revue Intervalles. Imprimer (le texte au format pdf)

 

Dossier mis en ligne le 1er novembre 2002

Licence Creative Commons

Partagez