Mémoires d'Ici - Dossiers web - ETRANGERS DANS LEUR PROPRE PAYS L’immigration tessinoise dans le Jura bernois entre 1870 et 1970

ETRANGERS DANS LEUR PROPRE PAYS
L’immigration tessinoise dans le Jura bernois entre 1870 et 1970

La mémoire orale


Famille tessinoise vers 1913, Arogno (collection privée)

«En partant du Tessin, on ne savait même pas où c’était, parce que moi je vous dirais qu’à l’école, j’ai entendu parler des Alpes, des Préalpes et du Plateau suisse, mais je sais pas si on nous a parlé une fois du Jura.»

En allant à la rencontre d’une vingtaine de Tessinois et Tessinoises vivant ou ayant vécu dans le Jura bernois, Mémoires d’Ici a souhaité mettre l’accent sur la récolte et la conservation de la mémoire orale, soit le témoignage direct des personnes. Près de 30 heures d’entretien ont été enregistrées sous le sceau de l’anonymat. Cette expérience ne devrait être qu’un premier pas dans la constitution d’un fonds consacré à la mémoire orale.

Longtemps considéré comme peu fiable, le témoignage fait partie aujourd’hui des différentes sources utilisées par l’historien. Pour de nombreux sujets, et l’immigration tessinoise en est un, la mémoire orale est même la seule source existante. Contrairement aux documents écrits qui survivent souvent à ceux qui les ont écrits, la mémoire est fragile et éphémère, elle disparaît avec les personnes qui la détiennent. D’où l’importance de son recueil et de sa conservation.

La mémoire orale permet de saisir des aspects qu’aucune autre source ne livre, par exemple les conditions d’arrivée, l’accueil, la manière de vivre l’émigration.


«Je suis venu à Reconvilier le 28 janvier 57. Il neigeait, ils descendaient depuis Chaindon avec des luges et des chevaux pour amener les boilles de lait. Dans les bois il y avait des tas comme ça! Je me suis dit c’est la Sibérie de la Suisse ici. Et il neigeait, et il neigeait, oh la la. Je me suis dit ce n’est pas comme le Tessin ici, il neige beaucoup. On ne savait pas ce que c’était les skis. C’était une sacrée découverte, les gorges du Taubenloch dans les années cinquante.»

Témoignage (son): «des étrangers,.... des Italiens,... des “Tschinggeli”

 


Documents PDF

Partagez