Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/clients/2d5d833e88241fcabe3fc9588da31bc6/www.memici.ch/cms/system/oObject.php on line 19
Mémoires d'Ici - Collections - Archives - Liste des fonds d'archives

Orphelinat Champfahy

Référence: CHAM

Localité: La Neuveville

Thème(s): assistance / charité, enfant

Catégorie: K association


Dates: 1842-1920 (1997 env., La ferme aux enfants)

Niveau de description: 

Fonds

Importance matérielle: 

Archives: 1 boîte ; 0.12 m.linéaire 

Iconographie : 1 portefeuille, 1 cadre


Contexte

Producteur: Orphelinat Champfahy La ferme aux enfants

Historique du producteur: 

Au XIXe siècleen Suisse le réseau d'institutions vouées à la prise en charge de l'enfance « malheureuse et abandonnée ». L'orphelinat de Champfahy, sur le territoire de la commune de La Neuveville, est la première institution de ce type fondée dans le Jura bernois. C'est en 1839 que la bourgeoisie de La Neuveville décide de créer l'institution charitable de Champfahy à laquelle elle affecte le domaine homonyme, situé sur le premier plan de la montagne de Diesse et formé alors d'une ferme et de 25 arpents de terres arables. La construction d'un nouveau bâtiment pour les élèves s'avère nécessaire. Les trois corporationsde la ville, - vignerons, cordonniers et pêcheurs -, donnent plus de 14000 frs en 1840. A relever également la contribution de la Colonie française de Berne, issue du Refuge huguenot de la Révocation de l'édit de Nantes (1685). Par la suite, Champfahy a bénéficié également de dons et de legs de nombreux particuliers. L'établissement accueille ses premiers enfants en 1842. L'orphelinat reçoit des enfants des deux sexes, de familles bourgeoises de La Neuveville (leur pension est alors payée par l'hospice de la ville) ou non. On trouve parmi eux des orphelins, mais aussi des enfants de familles indigentes ou des enfants confiés par leur famille ou retirés à leur famille. L'établissement peut accueillir 20 à 25 enfants. Admis dès l'âge de 6 (bourgeois de La Neuveville) ou 8 ans (non bourgeois), ils peuvent rester jusqu'à leur confirmation, soit jusque vers l'âge de 16 ans. Champfahy possédait un important domaine agricole. Les produits de la ferme étaient en partie consommés sur place. Les enfants et adolescents placés à Champfahy devaient travailler à l'exploitation du domaine. Ils reçoivent bien une formation scolaire, dispensée par le directeur, mais celle-ci dépend du rythme imposé par les travaux de la terre et de la ferme. A l'asile agricole de Champfahy, comme on nomme aussi l'institution à ses débuts, les travaux du domaine et du ménage sont en effet effectués par les enfants, le directeur et sa femme. Dans l'esprit du temps, la vocation d'une institution comme Champfahy n'est pas seulement d'apporter un soulagement matériel, mais aussi, voire surtout, d'éduquer « moralement » les enfants, de leur donner de bonne heure le goût et l'habitude du travail et d'une vie active et réglée, vus comme les antidotes des « vices » divers (paresse, alcoolisme....), à l'origine, pense- t-on alors, du paupérisme.Plus prosaïquement, il s'agit également de faire participer les jeunes pensionnaires à leur entretien. Au milieu du XIXe siècle, chaque élève cultive un petit carré de jardin, dont le produit acheté par la ferme sert à lui former une petit pécule pour sa sortie de l'institution. A la fin du XXe et au début du XXIe siècle, Champfahy n'est plus une institution d'assistance. Devenu « la ferme aux enfants », le do- maine organise des camps accueillant de nombreux jeunes citadins. Il s'agit pour les responsables de cette ferme pédagogique de leur faire redécouvrir très concrètement les réalités campagnardes, de les sensibiliser à l'écologie et à certaines valeurs humaines. Vie à la campagne, travaux de la ferme, certes, mais dans une optique pédagogique fort différente de celle qui anima l'orphelinat de Champfahy. L'expérience de la ferme aux enfants de Champfahy est aujourd'hui terminée et le domaine a été mis en vente en 2004.

Modalités d'entrée: 

Le fonds a été donné à Mémoires d'Ici en 2004 par M. Michel Oeuvray.


Contenu

Présentation du contenu: 

Le fonds concerne le domaines de recherche suivant : assistance / charité, enfant. Le fonds est très lacunaire.

Tris et éliminations / Règles de conservation: 

Les photographies n'ont pas été sorties du fonds. Les documents hors format sont conservés dans le secteur divers, objets.

Accroissements: 

Fonds ouvert ; pas d'accroissement prévu.

Mode de classement: 

Le fonds est conditionné et classé selon le plan de classement appliqué aux associatifs.


conditions d'accès et utilisation

Statut juridique et conditions d’accès: 

Archives privées. Le fonds est accessible sur rendez-vous. Chaque demande de consultation est examinée sous l'angle de la protection des données. Les documents contenant des données particulièrement dignes de protection ne peuvent pas être consultés. Le propriétaire des documents peut cependant délivrer une autorisation de consulter en se référant à l'article 15 de la Loi bernoise sur la protection de données.

Conditions de reproduction: 

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation de Mémoires d'Ici.

Langue des documents: 

Français.

Caractéristiques matérielles: 

Fonds reconditionné.

Instruments de recherche: 

Descriptif et inventaire, disponibles sur papier à MDI ou en format PDF sur le site internet de Mémoires d'Ici : http://www.m-ici.ch


Sources complémentaires

Originaux: Compléments conservés par la bourgeoisie de La Neuveville.

Existence et lieu de conservation de copies: 

L'encadré et les photographies ont été numérisés et intégrés à la base de données photographique de Mémoires d'Ici.

Bibliographie: 

Juliane Gyger, Orphelinat de Champfahy : quels outils pour affronter la vie ? Travail de maturité, Gymnase français de Bienne, 2009 

L'orphelinat de Champfahy, dossier web Mémoires d'Ici 

C. Revel, « Notice sur l'asile agricole de Champfahy, près de Neuveville », in Actes de la Société jurassienne d'émulation, 1854, 98-113


Notes

Notes: N° ISIL (ISO 15511) de Mémoires d'Ici : CH-001534-8

Auteur(s): Anne Beuchat-Bessire

Règles et conventions: 

Description établie conformément à la Norme générale et internationale de description archivistique - ISAD(G)

Date du descriptif: 

Septembre 2011


Retour